De Jòl à Noël : La fête du solstice d’hiver

par 10 Déc 2018Actualités, Le saviez-vous ?, Une histoire en passant

Hey vous vous souvenez que j’avais parlé de Jòl lundi dernier ?

Mais si, il s’agit de la période où Heimdall descend du Pôle Nord visiter les maisons pour récompenser les enfants. Ca y est ? Ca vous revient ?

Justement je vais vous parler de Jòl plus en détail aujourd’hui.

Jòl est la fête du solstice d’hiver : Une légende Celte rapporte que deux dieux-arbres s’affrontent au moment du solstice d’hiver pour savoir qui dominera jusqu’au prochain cycle. Le Roi Houx, symbole des périodes estivales et le Roi Chêne, symbole des périodes hivernale, mènent un combat sans merci jusqu’à ce que le Roi Chêne parvienne à pourfendre son frère le Roi Houx ; l’hiver commence.

Jòl serait fêté entre la mi-décembre et la mi-janvier, cependant les discutions et les recherches pour rendre cette information plus précises se poursuivent. Néanmoins les résultats tendent à faire penser que mi-décembre est plus juste.

Jòl se décline dans plusieurs pays du nord, Yule en ancien Anglois (Celte), Jùl chez les germains.

Le lien entre le Roi Houx et la couronne de Houx de Noël prend donc ses origines de Jòl. Horizontale, elle portaient alors 4 bougies, chacune devant être allumée un dimanche symbolisant le renouveau de la lumière sur les ténèbres. Ca vous fait penser à l’Avent ? C’est tout à fait normal, cette tradition a été reprise par le Christianisme plus tard mais trouve bel et bien ses origines dans une tradition païenne.

Tant que j’y suis, le plus grand symbole de Noël c’est quoi ? Le Père Noël me dirai-vous. Donc un monsieur avec une grand barbe qui parcours le monde dans un char volant tiré par deux rennes…

A gauche, Thor, dieu de la guerre, de la force et du tonnerre brandissant son légendaire marteau Mjölnir. Son char est tiré par ses deux boucs : Dents-Qui-Luisent et Dents-Qui-Grincent. A droite, Le père Noël durant sa tournée à bord de son char tiré par les fameux rennes de Noël.

Bon, je pose ca là et je vous laisse méditer 😉

Les recommandations des forges

Fêtez Jòl, Yule, Jul, Jùl ou Noël, qu’importe comment vous l’appelez, qu’importe vos confessions ou croyances, dans tous les cas, cette période marque la fin d’une année et donc un renouveau. C’est un moment festif où, pour rappel, les Hommes et les dieux en profitent pour resserrer ou renforcer les liens sociaux.

De fait, si vous voulez marquer le coup avec la tradition, voici mes recommandations :

Pour la famille, je vous invite à aller vous promener ensemble dans la nature, ramassez y quelques branchages, feuilles ou tout autres vestiges de la fin d’un cycle et fabriquez ou décorez votre couronne de Houx ou votre maison avec. Après avoir bravé les éléments, dégustez ensemble un verre de lait chaud miellé en laissant pendre vos chaussettes prés d’une source de chaleur 😉

Pour les amis, je pense que l’idée de base vous la connaissez ; Ca parle de chants, de contes, d’histoires, et de bières ou d’hydromel… bon les traditions c’est bien mais faut vivre avec son temps… ca veux dire qu’il ne faut pas abuser d’alcool hein 😉 mais niveau chants, contes, et blablas de taverne ca vous pouvez y aller 😉

Pour les liens sociaux… Les idées ne manquent pas à notre époque pleine d’égoïsme et de solitude numérique. Mais j’imagine que simplement porter l’une de vos créations suite à la balade en famille à vos voisins, ou donner un coup de mains au “Vieuh qu’habit’ en face lô” à déneiger son allée, ou encore offrir un café chaud au SDF qu’habite en bas et qui veux pas rejoindre un abri, fera l’affaire 🙂

On se dit donc à Lundi prochain pour une nouvelle explication sur les mythes et tradition de fin d’année.

NOTE : A ne pas confondre avec la célébration de Iule, rituel SS (oui oui SS, les mecs qu’il faut dépecer à l’épluche patate à vue oui) dont le fondement est clairement basé sur l’idée générale de Jòl c’est-à-dire resserrer les liens sociaux et amicaux ainsi que familiaux.